HOME arrow SOURCES DIGITALES arrow Le Mouvement Syndical Belge
Le Mouvement Syndical Belge Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Mouvement Syndical Belge 

Le Mouvement Syndical Belge était le journal officiel de la Commission Syndicale (CS) du POB dans l’entre-deux-guerres. Son objectif consistait à publier les articles et annonces de la commission ou concernant celle-ci. Les ouvriers constituaient son principal groupe cible.

Le Mouvement Syndical Belge a succédé au Journal des Correspondances, dont l’impression avait été interrompue au début de la Première Guerre mondiale. Le premier numéro parut en décembre 1918. Le journal fut d’abord bimensuel, avant de passer plus tard à un rythme mensuel.

Le journal reprenait des articles relatifs au fonctionnement interne de la CS (Mouvement syndical belge à partir de 1937) ou à la vision de la CS au sujet des événements intérieurs et étrangers ainsi que les annonces de congrès et autres manifestations.

Dans les années 1930, des suppléments thématiques vinrent s’y ajouter, à savoir Travail et Droit et La Jeunesse et le Mouvement Syndical.

La rédaction comprenait quelques grandes figures du mouvement socialiste, comme Hendrik de Man, Arthur Jauniaux et Joseph Bondas.

Dès le début, le journal et les suppléments furent également rédigés en néerlandais sous les titres De Belgische Vakbeweging, Arbeid en Recht et De Jeugd en de Vakbeweging.

Le journal et ses suppléments cessèrent de paraître en mai 1940 en raison de l’éclatement de la Seconde Guerre mondiale.

Le Mouvement Syndical Belge parut à partir de décembre 1918. En 1919, il sortait en théorie toutes les deux semaines, mais sa date de parution était plutôt irrégulière. A partir de 1920, et jusqu’en 1927, il parut en revanche de façon ponctuelle toutes les deux semaines. A partir de 1928, sa périodicité fut limitée à une édition par mois.

La série est complète à l’exception d’un numéro, celui de juillet 1932, qui existe toutefois encore en version néerlandaise dans De Belgische Vakbeweging.

Travail et Droit parut à partir de 1930. Jusqu’en 1934, quatre numéros par an étaient imprimés et à partir de 1935, ce rythme fut porté à six numéros par an.

La Jeunesse et le Mouvement Syndical parut de façon irrégulière à partir de 1933. Ce supplément fut interrompu dès 1936.

Les deux séries sont complètes et tant Le Mouvement Syndical Belge que ses suppléments ont été traités par OCR et peuvent faire l’objet de recherches.

Le Mouvement Syndical Belge 1918-1940 (451 PDF)